[Covid-19] Décryptage : Pourquoi j’annule tous mes déplacements alors que je n’ai pas peur pour ma santé

Publié initialement sur Twitter

J’ai annulé tous mes déplacements des prochaines semaines (beaucoup !). Et ça n’est PAS par peur pour ma santé. Evoquons quelques trucs cruciaux qu’on n’entend pas assez en France… ⬇️⬇️⬇️

1. Idée dangereuse répandue : « J’ai pas peur du coronavirus alors je change rien »

C’est probable que j’attrape le virus (estimations : 50-70% de la population l’aura). C’est aussi probable que ça ne sera pas très grave, je suis jeune et en bonne santé.

Par contre si je continue à sortir et me déplacer comme si de rien n’était, je participe activement à aggraver le problème à l’échelle de la société.

2. Il faut surtout étaler les cas dans le temps pour ne pas engorger davantage les hôpitaux

Le vrai enjeu derrière les mesures de restrictions, c’est d’étaler les contagions dans le temps pour ne pas dépasser les capacités des hôpitaux.

Si on ne change rien, on va tou.te.s être malades en même temps et le système de santé ne pourra pas suivre.

Or soignants dépassés = + de morts.

Parce que chez les personnes âgées et celles ayant un système immunitaire fragile, le COVID-19 tue, et bien plus que la grippe.

Cette courbe #FlattenTheCurve c’est donc le truc pour lequel on DOIT se tenir tranquilles (et surtout, chez soi au maximum) :

No alt text provided for this image

J’essaie de ne pas tomber malade pour ne pas diffuser le virus et éviter de noyer davantage les soignants. 

3. Mieux vaut plus tard que maintenant 

Accessoirement, comme le souligne l’épidémiologiste Marc Lipsitch dans cette interview (EN) : chaque semaine on en sait plus sur quels médicaments sont efficaces et comment traiter la maladie. A choisir, il vaut mieux attraper le virus dans 6 mois que maintenant.

4. Idée dangereuse qui commence à se répandre : « C’est bon en Chine ça se calme, le danger est passé ».

En Chine le nombre de cas baisse parce que le gouvernement et les individus ont été radicaux ! D’ailleurs, hors Chine, les pays où l’épidémie est contenue sont ceux qui prennent des mesures drastiques (notamment quarantaine et dépistages massifs). Clairement Europe et USA on n’a pas pris la mesure de l’enjeu, et on en est plutôt à une croissance du nombre de cas de ~33%… par jour !

Voyez comme on suit l’Italie (voir ce tweet) :

No alt text provided for this image

En Lombardie (Italie), les hôpitaux débordés ont mené à un taux de mortalité exceptionnellement élevé. On va les rejoindre à coup sûr si on ne prend pas des mesures *radicales* *dès aujourd’hui*. Le gouvernement, mais aussi chaque individu ! Voir ce tweet qui témoigne.

Dans ce tweet-ci, des exemples de mesures qui ont de l’impact à travers le monde.

Sur ce, je vais me faire un thé en me faisant à l’idée de rester chez moi les prochaines semaines 😉

PS : le thread Twitter qui m’a fait comprendre l’enjeu (EN) : https://twitter.com/MaxCRoser/status/1236932313642143745

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X